Là bas, de nocturnes architectures...

Publié le par l'aile du vent

 

 

 

 

Ou les mauvais jours d'Aiolos !    

 

P1020236.JPG

 

 

P1020239.JPG

 

Un ciel étrange et roux brûle la terre moite ;

Des tours noires s'étirent droites

Telles des bras, dans la terreur des crépuscules ;

Les nuits tombent comme épaissies,

Les nuits lourdes, les nuits moisies,

Où dans l'air gras et la chaleur rancie,

Tombereaux pleins, la Mort circule.

E.Verhaeren

 


 


 


 


 


 

 


Publié dans Traces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

telos 07/06/2013 07:34


je t'embrasse, douce mais amicale


merci pour mes amis

mamapah 06/06/2013 22:04


étrange sensation... belles photos mais un désagréable sentiment... gros bisoussssssssssssss

baïne 06/06/2013 19:50


quoi mon copinet n'est pas de retour  tu vas bien au moins dis moi que tu en profites pour manger toutes les noix  et moi alors pas juste .......


plus sérieux un  p'tit  Bisou du soir ...... 

Loqman 06/06/2013 07:16


Verharen: l'inquiètude des petits matins d'interrogation au tabeau noir de l'école de nos enfances. Il à un modeste buste contre un mur près de l'église St Séverin à Paris.

telos 06/06/2013 07:09


superbes


si tu votes à 16h sur mon blog je te fais une énorme bise...ah ah..ohh s'te plaît

Aiolos 07/06/2013 07:33



C'est fait ! je te tends la joue...