Les usines (Emile VERHAEREN)

Publié le par Aiolos

 

 

Et sur les toits, dans le brouillard, aiguillonnées

De fers et de paratonnerres,

Les cheminées.

 

P1000982.JPG

De la brume d'or qui s'allume. 

 

Usines-2.jpg

Dressant leurs feux sauvages,

 En buissons d'or, vers les nuages.    

 

1-usines.jpg

Mordent parfois le ciel, à coup d'abois et d'incendies.

 

les-usines.jpg

La nuit se laisse en ses ténèbres, choir.


 

 

 



 


Publié dans Mémoire

Commenter cet article

christiane Hubrecht 12/10/2012 10:16


Absolument MAGNIFIQUES ces images ; j'admire !


Bonne journée Jean et un GROS BISOUS

Aiolos 20/10/2012 11:37



Merci Chris ! Du succès pour ton expo, je passerais voir...  Schmutz + + !



Lorraine 11/10/2012 10:06


Merci d'avoir si magnifiquement évoqué Emile Verhaeren, que j'étudiai à l'école, d'abord déconcertée par ses poèmes entrechoqués, puis attentive, puis conquise!


Bonne journée, Ailos

Aiolos 20/10/2012 11:34



Ah, Emile ! J'aime bien, des textes qui vont bien avec mes photos. Une bise amie !



Marine D:0019: 11/10/2012 07:13


Ces photos du ciel en feu sont superbes et bien accompagnées par ces mots !

Aiolos 20/10/2012 11:26



Merci Marine ! Bisou...



creationsmamapah.over-blog.com 10/10/2012 22:02


elles sont toutes bien mais les 2 dernières sont éblouissantes.......la magie du ciel et son évolution... bravo...germinal le beau

Aiolos 20/10/2012 11:20



Merci mamapah ! Gros bisou...



baîne 10/10/2012 20:05


coucou Alios


la colère du dieu Odin ? bisous

Aiolos 10/10/2012 23:19



Oui, même des corneilles sur les cheminées de la 1ère... Bises !