La traite des pucerons

Publié le par Aiolos

 

 

 

busards-0095.jpg

 

 

Les pucerons aspirent la sève avec leur rostre,

sorte de stylet buccal et assimilent les produits azotés,

rejetant le surplus de matière sucrée, le miellat.

Pour récolter le miellat, la fourmi trayeuse sollicite le puceron

avec ses antennes.

Ce dernier relève son abdomen, excrétant par l'anus

ces gouttes sucrées que la fourmi stocke dans son jabot.

 

 

busards-0096.jpg

 

 


Une ouvrière est capable de transporter 

de 3 à 8 mg de miellat à chacun de ses voyages,

pouvant ainsi doubler son propre poids.


Les fourmis profitent ainsi d'une nourriture 

sucrée et abondante et les pucerons 

d'une protection contre les prédateurs 

et contre les champignons.

 

 

 

 

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne6329 17/09/2013 13:37


Très jolies photos et très intéressant ton article ! J'ai parcouru un peu ton blog ... Scuse cet intrusion ! Biz

L'aile du vent 17/09/2013 18:14



Merci Anne pour ton passge... Big biz !



emma 02/09/2013 21:50


la nature est pleine de merveilles et d'inventivité

L'aile du vent 03/09/2013 01:01



Ooh, emma chez moi ...



Hécate 08/08/2013 09:13


C'était la première fois que j'en buvais une, très bon goût, légère...Si près de chez toi ! Ah ! ...Bisous.

Hécate 07/08/2013 13:06


Bonjour Aiolos...Hier, j'avais vu cette page...Je n'avais pas trouvé de mots. Un jaune d'or rutilant...Une précision de détails très élaborée.


Je te fais une bise. Hier j'ai pensé à toi en buvant une Licorne... 

Aiolos 08/08/2013 00:23



Oui, une bière brassée dans la pure tradition à Saverne, une cinquantaine de kms de chez moi... A consommer avec modération ;-) ! Je t'embrasse, très joli ton tour de passe-passe sur la
séduction, je m'inquiète pour les colombes avec le rapace  !



Loqman 07/08/2013 08:31


Encore une exploitation du prolétariat