Carnet rose

Publié le par Aiolos

 

Couleuvreaux vulnérables

 

Fin Septembre, des descendants de couleuvres à collier commencent

à naître.

Ils mesurent moins de vingt centimètres quand ils s'échappent

d'oeufs pondus trois mois plus tôt.

Il n'est pas question pour eux de se hasarder 

jusqu'à l'étang ou jusqu'au trou d'eau qui

ne les attirera qu'au printemps prochain.



hiver-0968.JPG

 

 

couleuvreau-1_1.jpg

 

 

hiver-1135.JPG

 

      De ce genre de proie, renards, putois ne font qu'une bouchée.

Et une buse serait trop aise de s'en emparer.

Les chances de salut résident dans la plus prudente

des dissimulations.

 

 

 

 


 

 

 

Publié dans Faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hécate 12/10/2012 10:34


Zébédé sur la tringle à rideaux...Ah!    La vue est plus...plongeante de là-haut ! Solide la
tringle j'espère ....:)

Marine D:0019: 11/10/2012 07:16


Je sais qu'elles sont utiles et mon fils écolo (avec un grand-père et une mère bien cadrés sur ce chemin)  a souvent su me le dire mais je n'aime pas les rencontrer , elles doivent le sentir
dans notre grand terrain où je ne rencontre que des lézards et pourtant j'y vis au jardin...... je ne leur ferai aucun mal...

Hécate 10/10/2012 22:55


Ah! oui...? Elles se mettent au chaud en attendant les rayons tièdes du printemps !...C'est pour cela que dans les bois, une fois assise sur une grosse pierre, j'avais eu la surprise de
voir un serpent en sortir, il y avait un peu de soleil à travers les branchages...


Je ne connais pas très bien "les serpents" !...


Et Zebede ? Il va bien ?....


                                                                                        
Je t'embrasse Enchanteur

Aiolos 10/10/2012 23:15



Zébédée va bien, il trouve son terrarium un peu étroit et va se "promener" de temps en temps un peu sur les tringles des rideaux. LOL Bisou, ma belle !



Hécate 09/10/2012 12:45


" ...Couleuvres et tritons


Grouillaient, les mois d'été ; et les chauves-souris


Volaient, la nuit à loisir dans nos chambres." ( Th. Hardy 1840-1926)


 ( un clin d'oeil de chez " Orphée" ...)


          Ce poète se souvenait  que sa mère lui disait que l'aspect de son pays avait bien changé depuis sa venue au monde...Mais la
nature est tenace...


Les couleuvres sont encore là...


            


                    

Aiolos 10/10/2012 22:47



Non, elles s'enterrent à nouveau jusqu'au printemps prochain...Bises !



loqman 09/10/2012 12:28


J'admire ces prise de vues.

Aiolos 10/10/2012 22:45



Un bol pas possible, chez un voisin dans son compost...